Appel à contributionAppel à contribution – Journées d’étude pour le bicentenaire du pont de Bordeaux

Appel à contribution – Journées d’étude pour le bicentenaire du pont de Bordeaux

À l’occasion du bicentenaire du pont de pierre de Bordeaux, en mai 2022 ; Bordeaux Métropole, la Ville de Bordeaux et l’Université Bordeaux Montaigne organisent, en partenariat avec le ministère de la Culture, ICOMOS France, l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM) et l’Association des biens français du patrimoine mondial (ABFPM), deux journées d’études consacrées à l’histoire et la patrimonialisation des ponts dans les villes.

Les grands travaux en cours de définition pour la préservation et la restauration du pont de pierre de Bordeaux, dont la pose de la dernière pierre fut célébrée le 25 août 1821 et l’ouverture officielle le 1 er mai 1822, alors que les travaux étaient loin d’être encore achevés ; sont un prétexte pour inviter historiens, ingénieurs, architectes et urbanistes, avec les collectivités territoriales et les instances nationales et internationales, à réfléchir au devenir de ces ouvrages d’art dans des sites urbains, portuaires ou pas, reconnus ou pas au titre du Patrimoine mondial.

Dès sa conception, l’ingénieur du pont de Bordeaux, Claude Deschamps, déclarait qu’il résisterait à tous les dommages et traverserait les siècles à condition que ses enrochements dans le lit de la Garonne soient solidement maintenus. Jusqu’en 1922, où une cérémonie eut lieu, le 15 mai cette fois, lors du premier centenaire du pont de Bordeaux, de nombreux travaux de confortements et d’aménagements avaient en effet déjà eu lieu. Ils n’ont cessé de se poursuivre depuis.

Cette relation organique des ponts à leur ville laisse à penser qu’à Bordeaux comme ailleurs, ces ouvrages d’art qui invitent à franchir, à relier, à rêver, peuvent aussi parfois briser les relations historiques, géographiques, hydrologiques et anthropologiques des territoires qu’ils traversent. Trois axes de réflexion sont donc retenus pour cet appel à contributions. Tout d’abord, comment et pourquoi se passer de ponts ? Ensuite, comment germent les idées de franchissements sans que les contradictions qu’elles engendrent ne soient résolues ? Enfin, une fois passé à l’acte, quelles sont les conséquences de la construction puis de la gestion de ces ponts urbains ?

Les propositions pourront répondre aux trois thématiques suivantes : 

  • Villes sans ponts et villes de ponts
  • Ponts de papier, ponts rêvés
  • Après les ponts : surcharge, rupture, adaptation, restauration

Les propositions de communication seront envoyées par courriel en fichier joint, jusqu’au 30 mars 2022, à l’adresse suivante : Sylvain Schoonbaert (Bordeaux Métropole, direction de l’urbanisme, s.schoonbaert@bordeaux-metropole.fr, tél. 06 20 33 05 29).