Climat et patrimoine

Climat et patrimoine

Le groupe de travail « Climat et patrimoine » se focalise sur l’évaluation des impacts du changement climatique sur le patrimoine et comment celui-ci peut être vecteur de solutions.

Groupe piloté par Ann Bourgès

Créé en juin 2021, le groupe de travail « Changements climatiques » s’inscrit dans la continuité des élans institutionnels déjà à l’œuvre – en particulier la création du Comité scientifique international sur le changement climatique à ICOMOS. Il est composé de plus d’une trentaine de membres : architectes, urbanistes, ingénieurs, entreprises, et des gestionnaires de sites patrimoniaux naturels et culturels.

Partant du constat que les impacts du changement climatique sur le patrimoine culturel et naturel sont déjà actifs, le groupe de travail s’intéresse à la manière dont le patrimoine répond à ces changements. Le principal défi est donc de faire évoluer le patrimoine pour qu’il s’adapte au changement climatique et y participe positivement tout en maintenant sa valeur patrimoniale.

L’objectif principal du groupe est de faire connaître et diffuser des solutions pour faire face aux besoins concrets des acteurs sur le terrain, mais également d’identifier les besoins pour cibler un travail plus spécifique par la suite. Afin de produire un travail complet, le groupe de travail s’est divisé en trois axes – les paysages naturels et culturels, les centres urbains et le bâti, la rénovation et l’éco-restauration – afin de définir une méthodologie, d’apporter des solutions communes, et de révéler les synergies possibles à valoriser entre les trois axes.

Les trois axes de travail
Les activités du groupe

 

Depuis plusieurs années, un certain nombre de membres d’ICOMOS réfléchissaient à l’implication des normes sur le patrimoine : C’est un sujet essentiel pour la conservation et la préservation du Patrimoine, et son adaptation à des usages contemporains.

Objectifs

Cela touche de nombreux domaines : matériaux, techniques constructives, architecture, réhabilitation, accessibilité, sécurité, droit de l’Urbanisme, de la Construction et des Assurances… Cela intéresse autant les monuments historiques, que l’architecture quotidienne, le patrimoine urbain, que le patrimoine rural, les édifices isolés que les centres urbains, la construction neuve que le bâti existant, les sites, notamment en ce qui concerne leur usage (accessibilité, sécurité) que leur aspect esthétique. C’est par ailleurs un sujet qui dépasse les frontières nationales, puisque nombre de ces normes sont élaborées à Bruxelles. En 2006, la DAPA (Direction de l’Architecture et du Patrimoine) du Ministère de la Culture et la DGUHC (Direction Générale de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction) du ministère de l’Equipement, nous ont donc demandé de conduire une réflexion dans le cadre d’un Groupe de travail, en vue de prendre en compte les spécificités du patrimoine architectural dans l’élaboration des normes.

Le démarrage du groupe de travail a coïncidé avec celui du Grenelle de l’Environnement. Le mouvement qui a été lancé dans le cadre du Grenelle de l’Environnement a contribué à une accélération de la prise de conscience et d’annonce de décisions, dont tous les effets, notamment sur le Patrimoine n’ont pas toujours été appréciés à leur juste valeur ; ceci a amené un certain nombre d’entre nous à réagir, et a conduit le MEDAD à constituer un Groupe Miroir regroupant les principales associations de défense du Patrimoine, dans le quel les membres d’ICOMOS se sont fortement investi. Cela nous a conduit à réorienter notre réflexion sur les normes en la concentrant sur la performance énergétique. Nous avons également pu constater, que d’autres participants au Groupe Miroir, notamment les membres du G8, tels que MPF, la SPPEF, VMF; et que de nombreux membres d’ICOMOS France, en particulier l’Association des Architectes du Patrimoine, s’étaient également penchés sur le sujet, et étaient prêts à nous rejoindre dans notre démarche.

Cycles de travail :

2012-2013 : Patrimoines et accessibilité

  • 21-22 mars 2013 : colloque européen « Patrimoine et accessibilité : comment rendre accessibles à tous, les villes, les monuments et les sites protégés en Europe ? »
  • Juillet 2013 : Parution des actes du colloque européen

2006-2012 : Economies d’énergie et performance énergétique du patrimoine

  • 17-18 novembre 2008 : séminaire européen « Préservation du patrimoine et économies d’énergie »
  • Décembre 2009 : parution des actes du séminaire européen (cahier ICOMOS France n°24)
  • 4-5 octobre 2010 : colloque euro-méditerranéen « Le patrimoine : un modèle de développement durable. Quelles performances énergétiques pour le patrimoine architectural et urbain en Europe et en Méditerranée ? » en partenariat avec Euromed Heritage
  • Mars 2011 : parution des actes du colloque (cahier ICOMOS France n°26)

A la suite du colloque « Le patrimoine : un modèle de développement durable », le groupe a poursuivi ses réflexions en faisant appel à ses membres ainsi qu’à des intervenants extérieurs. Il a tenu les réunions suivantes :

  • 20/01/2012 : Compte-rendu de la 17ème Assemblée générale de l’ICOMOS (Michèle Prats), Normes énergétiques et patrimoine dans le Land du Bade-Wurttemberg (Cornelia Bloch), Présentation du Plan des bâtiments de demain Bourgogne et de l’ENSAM Cluny (Jean-Louis Coutarel), Le Comité de Normalisation sur la Conservation des Biens Culturels du Ministère de la Culture (Philippe Charron), Prochains travaux du groupe
  • 30/03/2012 : Audits énergétiques du patrimoine bâti ancien – Retour d’expériences de collectivités (Anaïs Cloux, ANVPAH), le projet européen LINKS (Frédérique Calvanus, Ville de Bayonne), Patrimoine architectural et performances énergétique – rénovation du bâti ancien (Jean-Marc Gary, Bureau d’étude thermique Fébus Eco-Habitat), Vie du groupe de travail
  • Les ordres du jour des réunions sont accessibles aux membres sur demande auprès du secrétariat.