Les journées d’études d’ICOMOS France

Les journées d’études d’ICOMOS France

Méthodologie de la restauration du second œuvre au XXe siècle:

les fenêtres au XXe siècle, un enjeu pour la restauration – maisons et immeubles –

VENDREDI 10 Décembre 2021

Le second œuvre est-il secondaire ?

Il est envisagé de travailler sur le second œuvre dans les monuments historiques du XXe siècle et de faire le point sur les méthodes et les outils nécessaires à une opération de restauration : exigences en termes d’études et de réflexion préalable, respect des matériaux, insertion des éléments de second œuvre dans un contexte global, contraintes liées à l’usage, mobilisation des ateliers et entreprises par le savoir-faire et l’innovation. La première journée de cette série consacrée au second œuvre abordera la question des ouvrants. Par la suite, ont été évoqués les thèmes du mur-rideau et briques de verre, du mobilier intégré, des éléments de serrurerie, des installations techniques, des polychromies, des sols, ainsi que des jardins.

La production de brochures thématiques contenant les outils méthodologiques nécessaires pour envisager des opérations de restauration des fenêtres seront publiées (déontologie de la restauration, étapes du projet, précautions à prendre en amont, approche globale, lutter contre les idées reçues et les solutions toutes faites au moyen de données objectives : études thermiques, … ). En outre, des actes de la journée d’études seront publiés à part.

Journée d’étude n°1

les fenêtres au XXe siècle, un enjeu pour la restauration

– maisons et immeubles –

Objectif : 

Remplacer une fenêtre peut apparaître comme une intervention simple et immédiate à des propriétaires pressés par des urgences (infiltration, froid, vétusté des menuiseries), y compris dans un édifice classé ou inscrit au titre des monuments historiques. Or, ce qui peut paraître commun se révèle souvent beaucoup plus complexe, et impactant pour le monument. L’objectif est de conserver les matériaux d’origine et de remplacer le moins possible les ouvrages originaux en faisant adhérer l’ensemble des intervenants à cette démarche. Il s’agit de mettre en place des outils et une méthodologie qui promeuvent des études en amont et une mobilisation des maîtres d’œuvre et entreprises pour proposer une solution adaptée.

Comité d’organisation :  ICOMOS France groupe XXe

– Bénédicte Gandini, Architecte de la fondation Le Corbusier

– Marie Monfort, Conservatrice des monuments historiques DRAC Ile-de-France

– Isabelle Palmi, Directrice d’ICOMOS France