Participation au colloque « Un patrimoine pour l’avenir, une science pour le patrimoine »

Participation au colloque « Un patrimoine pour l’avenir, une science pour le patrimoine »

Dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne au 1er semestre 2022, la Fondation des Sciences du Patrimoine (FSP) organise avec la Commission européenne et en partenariat avec le ministère de la Culture et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) une manifestation dédiée aux sciences du patrimoine en Europe : « Un patrimoine pour l’avenir/ Une science pour le patrimoine – Une aventure européenne de la recherche et de l’innovation ». Elle se tiendra les 15 et 16 mars 2022 à Paris.

Le patrimoine culturel peut être objet d’attachement, d’admiration, de reconnaissance, ciment d’identité mais aussi motif d’exclusion, cible de destruction ou encore otage de conflits politiques et de controverses idéologiques. Depuis plus de deux siècles, il est également un sujet de recherche.

Ce colloque s’intéresse aux sciences du patrimoine, un champ scientifique interdisciplinaire qui contribue à l’identification, à la compréhension, à la conservation et à la transmission du patrimoine culturel, qu’il soit matériel, immatériel, naturel ou numérique. Ce champ rassemble aujourd’hui les sciences humaines et sociales, les sciences expérimentales et les sciences du numérique et de l’ingénierie.

Durant deux jours, il s’agira donc de mettre à l’honneur les sciences du patrimoine dans toute leur diversité, en France et en Europe, d’interroger leur rôle central pour répondre aux grands enjeux contemporains, qu’ils soient sociaux, culturels, économiques, politiques ou environnementaux, ainsi que leur articulation avec différentes initiatives portées par les institutions européennes.

Le colloque s’organise autour de quatre thématiques :

  • Un patrimoine réflexif pour une société résiliente : le patrimoine est un concept dynamique dans un monde en constante évolution. Il s’agira d’interroger sa création, son interprétation, sa valorisation et son rôle pour nos sociétés.
  • Une gestion pérenne du patrimoine culturel : qui traitera des outils, des méthodes et des technologies qui en favorisent la connaissance et la transmission aux futures générations.
  • Le patrimoine culturel dans un contexte changeant : qui s’intéressera aux défis posés par le changement rapide du contexte démographique, social, environnemental, économique, politique et culturel.
  • Le patrimoine face aux changements climatiques et environnementaux : qui portera sur les impacts et l’adaptation du patrimoine aux changements climatiques, mais aussi sur sa capacité à être une ressource pour une société plus durable.

ICOMOS France contribue à la thématique « Le patrimoine face aux changements climatiques et environnementaux » : Ann Bourgès, secrétaire générale, intervient au nom du groupe de travail Changements climatiques sur la table-ronde « Adapter le patrimoine culturel au changement climatique : de l’évaluation des risques à la mise en œuvre de solutions » qui a lieu le 15 mars de 16h10 à 17h10.

Cet événement est organisé avec le soutien de la Commission européenne et en partenariat avec le ministère de la Culture, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et les universités de Paris-Saclay et Cergy Paris. Il se tiendra au Louvre et à la Bibliothèque nationale de France (site François Mitterrand).